AAFRIQUE DU NORD

La retraite de la chanteuse folklorique marocaine, Hjja Hamdaoui

La retraite de la chanteuse folklorique marocaine,  Hajja Hamdaoui 

Reine d’Akjil

L’icône du chant folklorique marocain, Hajjah Hamdaouia, a annoncé sa retraite du chant lors d’une conférence de presse vendredi, qu’elle a recueillie avec l’artiste, Zeina Aouita à Casablanca, en marge de la présentation du travail en duo qui les a réunis.

Elle a dit: J’ai 94 ans maintenant, en plus de souffrir d’anémie, quand j’annonce au public marocain que je vais me retirer de l’art et abandonner toutes mes chansons à ma fille, “Xina Aouita”, le magazine de l’hostilité internationale, Said Aouita.

Hadja El Hamdaoui avait précédemment cédé l’une de ses chansons à la chanteuse libanaise Myriam Fares après leur rencontre à Tétouan en 2008. Elle est libre de la chanter dans la langue de son choix.


La chanteuse folk marocaine, Hajja Hamdaouia, a ajouté: “C’est maintenant à moi de me reposer. Ma carrière artistique, qui a duré plus de 60 ans, s’est terminée au cours de laquelle j’ai connu l’amour du public et de nombreux troubles, et j’ai été emprisonnée au Maroc et en France parce que je résistais au colonialiste et je le suis toujours.”

Je me souviens que le jour du retour de feu le roi Mohammed V et de son prince héritier à cette époque, j’ai été détenu dans les prisons d’occupation à cause d’une des chansons que les autorités considéraient comme une incitation à la haine contre le colonialiste.

Sa carrière a commencé dans les années cinquante du siècle dernier, et elle a fait de sa voix et de ses chansons une arme contre les colonialistes, et au fil des ans et des jeunes elle a chanté ses chansons immortelles, qui resteront un héritage culturel de l’art marocain.

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى
error: Content is protected !!