Maroc

Maroc : Condamnation d’une jeune femme pour ses edition sur Facebook

Maroc : Condamnation d’une jeune femme pour ses edition sur Facebook

écho-égypte
Une Jeune étudiante marocaine est condamnée pour des edition sur Facebook qui porter atteinte á l’ISLAM Arrêtée mi-juin à l’aéroport de Rabat au Maroc, alors qu’elle arrivait de France où elle étudie, la jeune femme de 23 ans « ignorait » qu’elle faisait l’objet d’un mandat d’arrêt,
a indiqué son père qui a requis l’anonymat. L’homme ne souhaite pas non plus divulguer le nom de sa fille. Celle-ci avait partagé en avril 2019 sur Facebook un texte en arabe imitant un extrait du Coran « sans en connaître l’objet,
car elle ne maîtrise pas la langue arabe », a-t-il affirmé. Les poursuites ont été lancées après le dépôt d’une plainte par une association religieuse de Marrakech.
La jeune femme a été condamnée lundi 28 juin à trois ans et demi de prison ferme, ainsi qu’à une amende de 5 000 euros pour « atteinte à la religion islamique », selon la même source. D’après les informations recueillies par Marianne,
le consulat d’Italie au Maroc a tenté de faire bouger les lignes, sans succès. Ce type de condamnation touche toutes les franges de la population. En témoigne le cas de Boubker Rafik,
un célèbre acteur marocain accusé lui aussi d’avoir porté atteinte aux symboles de l’islam. Selon Khadija Ryadi, chargée des relations internationales de l’Association marocaine des droits humains (AMDH), le gouvernement marocain instrumentalise ce type de cas afin de « diviser la société pour mieux régner. » Et d’ajouter :
« Avec ce genre d’affaire, certes grave, on met au second plan sur la scène médiatique d’autres informations cruciales comme celle du journaliste Soulaimane Raissouni en pleine grève de la faim. »

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى
error: Content is protected !!