AAFRIQUE DU NORD

Suspension des travaux au Parlement tunisien pour une durée d’un mois, sous réserve de prolongation

Suspension des travaux au Parlement tunisien pour une durée d’un mois, sous réserve de prolongation

Vendredi soir, le président tunisien Kais Saied a publié un arrêté présidentiel officiel suspendant les pouvoirs de l’Assemblée des représentants du peuple pour une période d’un mois, à compter du 25 juillet, sous réserve de prorogation.

L’arrêté présidentiel tunisien a stipulé la levée de l’immunité parlementaire de tous les membres de l’Assemblée des représentants du peuple pour la durée de la suspension des travaux du parlement.

En vertu de l’ordonnance présidentielle, le secrétaire général de l’Assemblée des représentants du peuple a été chargé de diriger les travaux administratifs et financiers de l’Assemblée.

L’arrêté présidentiel indiquait que ce qu’il contenait devait être appliqué immédiatement.

Cette évolution est intervenue quelques heures après que le président tunisien Kais Saied a confié jeudi à Reda Gharslawi, un ancien conseiller à la sécurité nationale, la direction des affaires du ministère de l’Intérieur et s’est engagé à protéger les droits et libertés.

Et la présidence tunisienne avait déclaré dans un communiqué : « Le président de la République, Kais Saied… a pris un arrêté présidentiel pour désigner M. Reda Gharslawi à la tête du ministère de l’Intérieur. Ce soir, le responsable de la direction du ministère de l’Intérieur a prêté serment constitutionnel devant le chef de l’Etat conformément à l’article 89 de la Constitution.

Saeed a déclaré au ministre de l’Intérieur désigné : « Aujourd’hui, vous êtes tenu d’assurer la continuité de l’État dans une circonstance délicate, mais pour beaucoup de savoir que l’État n’est pas une marionnette qui fait bouger les ficelles, et il y a ceux qui bougent. les ficelles de derrière le rideau.

Dimanche dernier, Saeed avait activé les pouvoirs d’urgence en raison de l’extension de la pandémie du virus Corona et de la mauvaise gestion du pays par le gouvernement, alors qu’il limogeait le Premier ministre et gelait les travaux du Parlement, qui avait été salué dans la rue tunisienne.

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى
error: Content is protected !!