Argent et économie

Signature d’un protocole de coopération avec la Conférence internationale des parlementaires

Le président du Parlement arabe assiste à la cérémonie de signature d’un protocole de coopération avec la Conférence internationale des parlementaires

Suivi – Alaa Hamdy

Dans le cadre des résultats fructueux de la visite effectuée par Son Excellence M. Adel bin Abdulrahman, Président du Parlement arabe, à la tête d’une délégation parlementaire de haut niveau au Pakistan,

Le Président du Parlement arabe a signé un accord de coopération conjoint avec la Conférence internationale des parlementaires (IPC), qui se trouve dans la capitale pakistanaise, Islamabad, et est présidée par Son Excellence M. Muhammad Sadiq Sanjrani, Président du Sénat pakistanais.

Al-Soumi a expliqué que cet accord s’inscrit dans le cadre de la volonté du Parlement arabe d’activer la diplomatie parlementaire multilatérale avec les organisations parlementaires internationales, d’une manière qui serve les intérêts des peuples des mondes arabe et islamique.

D’autant plus que cette organisation rassemble des parlementaires de différents pays du monde pour parvenir à une coopération et une compréhension mutuelle sur diverses questions internationales.

Il convient de noter que cette organisation a été créée en août 2019, sur proposition du président du Sénat pakistanais, et devrait ouvrir officiellement ses travaux et son siège l’année prochaine 2022 AD, et vise à créer une plate-forme de coopération et d’échange de expériences parlementaires et renforcer le rôle des parlementaires dans la résolution des problèmes régionaux et mondiaux.

Sur le plan organisationnel, la Conférence internationale des parlementaires se compose de l’Assemblée générale et du Conseil directeur, qui comprend deux membres de chaque groupe géopolitique. Il comprend également six comités, dont : Changement climatique et sécurité alimentaire ; Droits de l’homme; la sécurité, la paix et la résolution des conflits ;

surveillance des élections dans le monde ; Commerce, investissement et coopération au développement ; Recherche en santé, contrôle qualité et développement humain.

Al-Soumi a indiqué que le Parlement arabe cherche à être un partenaire clé dans le lancement officiel de cette organisation l’année prochaine 2022 après JC, car cela représente une valeur ajoutée à la diplomatie parlementaire arabe dans la promotion des intérêts des peuples arabes et la défense de leurs problèmes.

Il a ajouté que l’adhésion d’un grand nombre de parlementaires du monde entier à cette organisation renforcera la capacité du Parlement arabe à mobiliser le soutien régional et international nécessaire pour défendre les questions arabes et à se coordonner à l’avance sur celles-ci dans toutes les autres instances internationales. forums, notamment l’Union interparlementaire.

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى
error: Content is protected !!