L' Europe

Les cas de COVID-19 augmentent dans les hôpitaux de l’État de Nouvelle-Galles du Sud

Les cas de COVID-19 augmentent dans les hôpitaux de l’État de Nouvelle-Galles du Sud

 

Le nombre de cas sous traitement dans les hôpitaux de l’État de Nouvelle-Galles du Sud est passé à 1 066 contre 901 au cours de la période de référence précédente, avec 83 patients en soins intensifs.

Le nombre de personnes soignées pour COVID-19 dans les hôpitaux publics a plus que triplé en moins de deux semaines, malgré une baisse du nombre de personnes en soins intensifs.

 

Le Premier ministre de l’Etat Dominique Perotier a déclaré la semaine dernière que le système de santé “reste solide” et que l’Etat est dans une “position très forte” malgré le nombre croissant de cas dus à l’épidémie du mutant Omicron.

Cela survient alors que les autorités sanitaires ont publié hier une décision demandant aux travailleurs de la santé fatigués et surmenés de la Nouvelle-Galles du Sud de travailler de manière isolée pour les personnes asymptomatiques et qui sont considérées comme étant en contact étroit avec l’infection à Covid-19.

En vertu d’un arrêté de santé publique signé vendredi soir par le secrétaire à la Santé Brad Hazzard, ces employés peuvent désormais être ramenés au travail.

“Les hôpitaux sont débordés et la pression sur le système a été énorme”, a déclaré Tony Sarah, président de l’Australian Medical Staff Association (ASMOF) en Nouvelle-Galles du Sud.

Le Dr Tony a ajouté : « Il y a une pression sur nos hôpitaux en raison des patients atteints du virus Corona qui doivent rester à l’hôpital, nous avons donc dû réduire les exigences d’isolement pour les travailleurs du secteur, et malgré notre désaccord avec la décision, mais nous maintenons que le système de santé ne s’effondre pas, nous n’avons d’autre choix que d’être d’accord.

Alors que l’opposition a reproché au Premier ministre de l’État, Beyrouth, de ne pas avoir développé de stratégie pour faire face aux répercussions du mutateur Omicron.

La Nouvelle-Galles du Sud a enregistré deux décès dus au Covid-19 dans les 24 heures jusqu’à 20 heures hier.

90019 écouvillons ont été prélevés pour examen, contre 119 278 écouvillons au cours de la période de référence précédente.

La Nouvelle-Galles du Sud a enregistré 18 278 autres cas de COVID-19 et deux décès alors que l’épidémie se poursuit dans l’État.

Cependant, le nombre de blessés pour ce dimanche est légèrement inférieur à celui d’hier, samedi, où 22577 avaient été enregistrés.

Et 1 066 personnes ont été transférées vers les hôpitaux, où elles ont enregistré une augmentation par rapport à hier, samedi, lorsque 901 cas ont été appelés à être hospitalisés, tandis que 83 sont en soins intensifs.

À Victoria, l’État a enregistré 7 172 cas supplémentaires de Covid-19 et trois décès, tandis que 472 personnes sont hospitalisées et 52 en unité de soins intensifs.

Les autorités sanitaires ont indiqué que les laboratoires de santé ont effectué 48 252 examens durant les 24 heures jusqu’à samedi soir. Et 93% de toutes les personnes âgées de 12 ans et plus étaient complètement vaccinées. Alors qu’environ 7 442 blessés ont été recensés samedi, ce qui constitue un nouveau record pour l’épidémie.

La chaleur étouffante a provoqué la fermeture de huit sites de test dans l’État samedi.

Dans le Queensland, l’État a enregistré 3 587 nouveaux cas. L’État compte désormais 16 688 cas actifs.

Il y a actuellement cinq patients en soins intensifs, mais aucun d’entre eux n’est sous respirateur, et un total de 112 patients nécessitent un traitement hospitalier.

La mutation Omicron a affecté de nombreuses vies quotidiennes de nombreux Australiens et a perturbé certains travaux pendant les vacances scolaires d’été alors que les Queenslanders se sont réveillés avec la décision de porter des masques à partir d’aujourd’hui.

Et les autorités sanitaires du Queensland ont rendu obligatoire le port de masques à l’intérieur de l’État à partir de dimanche après que l’État a enregistré 2 266 cas supplémentaires de COVID-19 le premier jour de l’année.

Les Queenslanders ont également été invités à revenir à des arrangements de travail à domicile dans la mesure du possible.

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى
error: Content is protected !!