Egypte

Regardez Nabil Abu Al-Yassin : Commentant le phénomène des fêtes et des vêtements déchirés

Regardez Nabil Abu Al-Yassin : Commentant le phénomène des fêtes et des vêtements déchirés

Écrit par : Issam Alwan

Nabil Abu al-Yassin, un défenseur des droits humains et chercheur dans les affaires arabes, a déclaré dans un communiqué de presse publié aujourd’hui (jeudi) aux journaux et aux sites d’information que les chansons du festival ne sont pas considérées comme de l’art et que leurs paroles offensent la pudeur et provoquent les familles égyptiennes et arabes. ,

L’entendre, y compris son obscénité, son discours obscène et ses vices invitants, est interdit par la loi islamique, et l’Égyptien Dar Al-Iftaa l’a officiellement interdit, ainsi que d’autres pays arabes, et les vêtements déchirés sont des intrigues occidentales qui affectent les normes et valeurs religieuses. Méfiez-vous d’eux.

Abu Al-Yasin a exprimé sa colère face à ce que traverse la société égyptienne et arabe à l’heure actuelle, en particulier le pilier de la patrie, et l’avenir de la jeunesse en raison des intrigues occidentales qui se tramaient sous ce qu’il appelait « la mode » et la guerre culturelle qui les attaque et les impose à la lumière de l’ignorance et de l’ignorance des autorités concernées.

Abu Al-Yassin a ajouté que les chansons de « festivals » ont récemment pu occuper des positions avancées dans les listes des chansons les plus jouées sur mon site YouTube, « Sound cloud », ce qui confirme qu’il existe un large segment au sein de la société égyptienne, et les Arabes préfèrent ce type de musique, mais l’écouter en permanence peut-il avoir des effets néfastes sur la santé des adolescents en particulier ?

Il a ajouté : Les festivals dépendent de rythmes rapides, de musique forte, ainsi que de paroles de chansons qui contredisent les goûts du public, expliquant que l’esprit des enfants n’a pas mûri d’une manière qui les rend capables de distinguer entre nocif et bénéfique, de sorte qu’ils deviennent plus vulnérables aux dommages psychologiques et pédagogiques des chansons de festival, notamment. ;

« Nervosité, tension, anxiété, déficience auditive » En plus du fait que la persistance à écouter les festivals, peut menacer les enfants d’hyperactivité, devenir moins capables de se concentrer, faire attention, plus susceptibles d’oublier, avoir tendance à agir de manière impulsive, et souffrent de sautes d’humeur.
Abu al-Yasin a souligné que les vêtements déchirés qui se sont répandus dans notre société récemment violent les coutumes et les valeurs religieuses, car ils ne couvrent pas la nudité des jeunes hommes devant les filles, comme la vraie religion nous l’a indiqué, et que ce que nous voyons n’est rien d’autre qu’une guerre culturelle ciblant notre jeunesse, car les jeunes portent des vêtements indécents. Ses clips, et les vêtements qui imitent les vêtements des femmes sont considérés comme interdits, et Dieu Tout-Puissant les a interdits parce qu’ils ne couvrent pas les parties intimes d’un homme et que ces vêtements sont pas digne d’une personne que Dieu Tout-Puissant a distinguée de toute sa création, et elle a mis en garde contre ce phénomène dans un communiqué de presse le 30 octobre 2018.

montrer du doigt; Les festivals, ou la couleur lyrique brutale avec des mélodies fortes qui discréditent l’art égyptien et arabe, et que ces chansons portent leurs paroles en termes pornographiques de manière indirecte, ce qui a conduit à la détérioration des mœurs chez les jeunes en l’absence totale de censure, et pas à ce stade, mais c’est arrivé à pire que ça, c’est en se rasant la tête sous des formes que l’Islam a également interdites, de sorte qu’elles apparaissent d’une manière que la société égyptienne et arabe n’apprécie pas.

Abu Al-Yassin a souligné ce qui a été dit à cet égard par des professeurs de psychiatrie et des chercheurs à cet égard que ce type de musique encourage la violence, et qu’il fait beaucoup, donc il peut affecter la maladie, la dépression, la productivité et notre perception de le monde, et il est même capable de nous orienter vers des comportements agressifs et d’encourager le crime, surtout à l’ère des médias sociaux, qui aident à diffuser de telles chansons.

Abu Al-Yaseen a appelé toutes les mères à empêcher les enfants d’être affectés par de telles chansons, à bien surveiller l’enfant, à prêter attention à ce qu’il entend, à éduquer les enfants en fonction de leur esprit sur la nocivité de ces chansons et à choisir ce que l’enfant entend et montres.

Abu Al-Yasin a conclu sa déclaration à la presse, en disant que les conséquences de cette guerre, et ses conséquences désastreuses, peuvent entraver l’avancement et le progrès de nos sociétés, car l’avancement et le progrès sont représentés dans la jeunesse consciente et méconnue. indicateur qui oblige les autorités concernées, le Dar Al Iftaa, les organisations de défense des droits humains et les ministères de la jeunesse et des sports à organiser des séminaires pédagogiques, qui sensibiliseront nos jeunes à ce dispositif qui les cible. Et

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى
error: Content is protected !!